Accueil  >  Orientation post-bac > - Classes préparatoires littéraires A/L au lycée Carnot de Dijon

Rubrique Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles

- Classes préparatoires littéraires A/L au lycée Carnot de Dijon

Le 10 mars 2013 - Charles Braverman

Présentation des classes préparatoires littéraires A/L (reprise du site du lycée Carnot de Dijon)

Présentation

Les classes préparatoires de lettres, dénommées « Lettres supérieures », et dans la tradition des classes préparatoires, Hypokhâgne (1re année) et Khâgne (2e année), préparent aux Écoles Normales Supérieures, celle de la Rue d’Ulm à Paris, et celle de l’ENSLSH à Lyon (ex Cloud-Fontenay).

Certaines disciplines débouchent également sur l’ENS de Cachan (Anglais par exemple). A ces concours il convient d’ajouter ceux de l’Ecole nationale des Chartes, et des Écoles de commerce et de gestion pour les options BL (voir la rubrique sur ce site) et pour certaines options de Khâgne Lyon et Ulm.

Le lycée Carnot offre 3 hypokhâgnes (HK) et 3 khâgnes (K), une (K1) orientée ENS Ulm et École des Chartes, une (K2) orientée vers l’ENSLSH et une (K3) regroupant les BL qui préparent le concours des ENS Ulm, Lyon et Cachan et quelques concours spécifiques (Écoles de Commerce, de journalisme…). Certains cours sont communs aux K1 et K3.

En 1re année, l’enseignement, pluridisciplinaire, est commun aux deux HK AL (voir rubrique : Matières et Horaires). En 2e année, les deux khâgnes conservent cet enseignement pluridisciplinaire mais présentent quelques différences : l’étude obligatoire d’une langue ancienne en K1, l’étude obligatoire de la géographie en K2.

Cependant, depuis 2009, 2010, il existe une banque d’épreuves littéraires (BEL) commune aux ENS Cachan, LSH et Ulm qui contribue à rapprocher les deux khâgnes AL. La BEL concerne les disciplines suivantes :

- Français (écrit et oral)
- Histoire
- Philosophie
- Langue vivante 1

Lors de la session 2010, deux épreuves de l’écrit du concours d’entrée à l’Ecole des Chartes ont rejoint la BEL : il s’agit de l’histoire contemporaine et de la langue vivante 1.

A noter qu’à l’oral, chaque école retrouve sa spécificité, par exemple : en français : Ulm demande une explication de texte hors programme, l’ENS LSH l’explication d’un texte pris dans les œuvres au programme.

Présentation de quelques disciplines

- En Philosophie, en classe de Lettres supérieures, le cours de philosophie poursuit le travail de lecture et de réflexion commencé en classe de terminale. Il exige de progresser dans la maîtrise des exercices de dissertation et d’explication de textes. Il ne s’agit plus seulement de se familiariser avec la démarche philosophique, mais d’approfondir l’analyse des concepts et l’étude des œuvres majeures de la tradition philosophique. Le programme de 1re année se compose de cinq champs de réflexion répartis en deux domaines : la connaissance : la métaphysique, la science l’action : le droit, la politique, la morale, l’art, la technique. Deux oeuvres philosophiques, prises dans des périodes historiques différentes, et au choix du professeur, sont également à étudier. Deux des champs précités, un dans chaque domaine, sont choisis pour définir le programme de 2e année, et les sujets de concours. Un même champ peut être au programme, plusieurs années de suite. Deux oeuvres philosophiques, prises dans des périodes historiques différentes, et au choix du professeur, sont également à étudier. Les optionnaires philosophie Lyon ont à traiter, en outre, toute l’année d’une notion (l’inconscient, le langage, etc…) qui change tous les ans et de deux textes philosophiques pour l’oral.

- En Histoire : Le but fondamental de l’Histoire en classe de lettres supérieures est de commencer à acquérir une culture historique générale, ainsi que les méthodes du raisonnement historique, mais aussi de s’initier à ce que Marc Bloch appelait le « métier d’historien » : la recherche historique (comment le savoir historique se construit-il ?), mais aussi le sens du débat historiographique (le problème de l’interprétation des faits et les controverses auxquelles elle peut donner lieu). Il faut s’habituer à fréquenter régulièrement librairies et bibliothèques et se familiariser avec les principaux éditeurs et les principales collections d’Histoire de l’enseignement supérieur : PUF (Presses Universitaires de France), Seuil (notamment la collestion dite « Points-Histoire »), Armand Colin (collection « U »)… En 1re année, le programme comprend l’étude de trois grandes périodes historiques au choix du professeur , et à l’intérieur de celles-ci, les thèmes traités au cours de l’année, sont différents d’une HK à l’autre : - en HK1 seront traitées des questions d’histoire ancienne, médiévale et contemporaine, - en HK2 seront traitées des questions d’histoire médiévale, moderne et contemporaine. En 2e année, le programme commun aux deux khâgnes AL est le suivant : « politique et société en France de 1848 à 1958 », et en spécialité histoire : cours et commentaires de documents portant sur l’un des programmes choisis par les professeurs de l’ENS LSH (par exemple en 2009-2010 : « Le pouvoir royal en Allemagne et en France des années 1180 à la fin du XII° » siècle et « L’Europe et le monde aux XV° et XVI° siècles ».

- En Géographie : il n’existe pas de programme spécifique en 1re année, si ce n’est une question portant sur l’épistémologie de la géographie, en 2e année un programme spécifique pour chacune des ENS : pour l’ENS LSH : ’’Frontières et espaces frontaliers dans le monde’’ en 2012-2013 après ’’Le cône Sud’’ en 2011-2012. pour l’ENS Ulm et l’Ecole des Chartes : une question commune pour 2012-2013 : ’’Aménager les territoires en France’’.

- En Allemand : outre les cours, les étudiants germanistes des classes littéraires peuvent bénéficier, depuis l’année scolaire 2010-2011, d’un atelier-mémorisation proposé par le professeur d’allemand de ces classes. En petits groupes, les étudiants abordent la langue allemande d’une nouvelle façon : ils découvrent sa structure ainsi que ses spécificités qui rendent son approche plus difficile que d’autres langues vivantes pour des francophones. Des entraînements sont proposés, ciblés, dans un premier temps, sur les stratégies de mémorisation et ensuite plus spécialement sur le réemploi du lexique en thème et version ; exercices qui ne sont pas abordés en lycée. La participation à ces ateliers, environ 5 ou 6 heures/groupe, se fait sur proposition du professeur d’allemand ou sur candidature spontanée des étudiants. La participation est flexible, il est possible de quitter le groupe ou de se joindre à un groupe en cours d ’année.

- En culture antique : Le programme de culture antique pour l’année 2012-2013 portera sur ’’Expériences et représentations de l’espace’’

Profil

- Diplôme et niveau requis

Tout élève de Terminale peut avoir sa place en Prépas Lettres. Elles sont ouvertes aux candidats de toutes les origines sociales, aux profils les plus divers.

Peu importe la section d’origine (L, mais aussi S et ES) si l’élève est motivé par la poursuite d’études littéraires (lettres classiques ou modernes, philosophie, histoire, géographie, langues vivantes…) et présente un bon niveau général. Le recrutement se fait sur dossier, avant même l’obtention du baccalauréat. Mais la réussite à cet examen conditionne l’acceptation définitive en hypokhâgne. Une large proportion des hypokhâgneux, ayant fait preuve de l’assiduité et de l’engagement nécessaires, sont admis en khâgne.

- Qualités requises

Les candidats aux classes préparatoires littéraires doivent faire preuve d’une solide résistance physique et psychologique, et afficher de réelles qualités de motivation, de rigueur intellectuelle, mais aussi de sensibilité littéraire, le tout dans un esprit pluridisciplinaire. Le goût pour l’effort de longue durée est implicite, le désir de lire, des ouvrages variés, nécessaire.

La 1re année ne se redouble pas. Mais il est possible de tenter deux fois, voire trois fois le concours de 2e année. Cependant, la possibilité de doubler (khûber dans le jargon prépas) n’est accordée qu’aux élèves les plus solides, généralement ceux qui ont été admissibles ou sous-admissibles aux concours. Des élèves sérieux, motivés, assidus sont aussi acceptés, ce qui leur permet de consolider leur parcours de formation. Ces khûbes, qui ont l’expérience des concours et du travail qu’ils impliquent, sont fréquemment des « locomotives » pour les hypokhâgneux, immergés d’emblée dans une ambiance studieuse et efficace.

Débouchés principaux

Il faut se méfier des idées reçues : les débouchés des Prépas littéraires sont nombreux !

Les concours d’entrée aux ENS sont particulièrement sélectifs, mais les admis(es), dès lors fonctionnaires stagiaires de l’État, rétribués, profitent de remarquables conditions d’étude qui leur ouvrent les voies de la réussite dans les métiers de l’enseignement, de la recherche, dans les grands Corps de l’État, avec même l’opportunité de bifurquer ensuite vers le secteur privé.

Les autres élèves se voient offrir une large palette de possibilités :

- École des Chartes [le lycée Carnot offre la préparation au concours B et a obtenu de très bons résultats à la session 2009 : 4 admis sur 8 postes au concours et de bons résultats à la session 2010 : 2 admis sur 12 postes au concours
- Écoles de journalisme, CELSA
- École du Louvre
- Écoles de commerce (filière Lettres et Sciences Humaines)
- IEP…

Un grand nombre poursuivent leurs études à l’Université, en L3 ou Master (pour les khûbes, et dans la mesure où il existe une convention avec l’Université de Bourgogne, permettant la validation –plus ou moins complète selon les disciplines- des 60 crédits ECTS de L3).

Grâce à la culture générale et aux exigences méthodologiques que requièrent les classes préparatoires littéraires, les étudiants qui en sont issus constituent des candidats de très haute qualité pour les concours du professorat que sont le CAPES et l’Agrégation. Les résultats des anciens élèves de Prépas de Carnot en témoignent.

Les équivalences universitaires

Dans le cadre du LMD, les classes prépas littéraires sont validées par l’attribution de 60 crédits ECTS par année, au même titre qu’à l’Université.

La parution au BOEN n° 11 du 13 mars 2008 de la circulaire relative aux « attestations descriptives des parcours de formation » définit des grilles nationales de référence qui permettent de préciser un cadre dans lequel un hypokhâgneux peut obtenir 60 crédits ECTS à l’issue de sa 1re année, un khâgneux 120 crédits après un parcours complet en classes préparatoires. Il s’agit donc d’équivalence de L1 et de L2, sachant que des accords avec l’Université de Bourgogne peuvent autoriser l’acquisition de L3 pour des élèves de « khûbe » méritants.

Matières et horaires

  • Le cadre officiel

La classe d’hypokhâgne indifférenciée mène aux deux khâgnes, K1 (Ulm) et K2 (ENSLSH-Lyon) selon le jargon « carnotique ». Le choix d’au moins un enseignement complémentaire est nécessaire, en fonction du projet de l’élève.
- Pour la première année :

Enseignements obligatoires
Matières Horaires
Français 5
Histoire 5
Philosophie 4
Langue vivante étrangère A 4
Géographie 2
EPS 2
Langue et culture de l’antiquité 3 (1+2) (a)
Langue vivante étrangère B 2 (b)
Enseignements complémentaires (au choix de l’étudiant, en fonction des objectifs visés)
Matières Horaires
Module de spécialité latin 2 ©
Module de spécialité grec 2 (d)
Géographie 2
Langue vivante étrangère A 4
Géographie 2
EPS 2
Langue vivante étrangère B 2

(a) 1 heure en classe entière de culture de l’antiquité, et 2 heures soit latin, soit grec, soit niveau débutant, soit niveau confirmé

(b) à la fin du 1er trimestre, tout étudiant qui a choisi de suivre des enseignements complémentaires de durée égale ou supérieure à quatre heures (langues anciennes…) peut, à sa demande, être dispensé de l’enseignement obligatoire des 2 heures de LV B, toutefois, un étudiant qui abandonne ces deux heures de LV B ne pourra pas s’inscriredans la spécialité ’’Langues’’ (Anglais) en deuxième année.

© soit 2 heures niveau débutant, soit 2 heures niveau confirmé

(d) soit 2 heures niveau débutant, soit 2 heures niveau confirmé

- Horaires de la 2e année, (K2 - ENS LSH) à Carnot

L’ENSLSH (École normale supérieure de Lettres et Sciences Humaines) correspond à « Fontenay- Saint Cloud » transplantée à Lyon depuis l’année 2000. Elle fonctionne en collaboration avec l’Université de Lyon et conduit ses élèves à l’agrégation et/ou au doctorat. Elle offre 116 postes en 3 filières, Lettres, Langues, Sciences Humaines. La « prépa » K2 y prépare, après l’année d’hypokhâgne généraliste qui fournit les méthodes indispensables pour les concours et déclenche ou affermit les vocations !

Prépa K2
Disciplines enseignéescours
Enseignements obligatoires (17 h)
Philosophie 4
Français 5
Histoire 2
Géographie 2
Langue vivante étrangère A Anglais ; Allemand 3
Langue vivante étrangère B Anglais ; Allemand obligatoire pour les spécialistes de langues, facultative pour les autres spécialités. 2
Education physique 2
Enseignements de spécialité, au choix de l’étudiant
OptionsMatièresHoraires
Option Philosophie philosophie 6
Option Lettres modernes Français ; Latin ou langue vivante étrangère (Anglais ; Allemand ; Espagnol ; Italien) 6+2
Option histoire et géographie Histoire ; Géographie 4+4
Option langue vivante étrangère à Carnot, Anglais 7

Attention, la spécialité Allemand en Khâgne Lyon n’existe pas à Carnot

Soit de 23 à 25 heures de cours par semaine selon la spécialité choisie

Philosophie : 23 h
Langue vivante étrangère : 24 h
Lettres modernes, Histoire et /ou Géographie : 25 h.

La classe de K1 comprend deux sections : la khâgne classique (préparant à l’ENS de Paris (rue d’Ulm) et la khâgne préparant à l’Ecole des chartes. Les élèves peuvent passer d’autres concours. Les cours de Français, Langues, Philosophie (option pour Chartes), Géographie sont communs aux deux sections.

Horaires pour la K1
MatièresHoraires ULMHoraires Chartes
Français 5 h 4 h
Histoire moderne 4 h
Histoire contemporaine 4 h 3 h
Philosophie 6 h 2h ou 6 h (option)
Langue vivante étrangère Anglais ; Allemand 3h + 1 (préparation à l’oral) 3 h + 1 (préparation à l’oral)
Latin 5 h 4 h (option)
Grec 4 h (option) 4 h (option)
EPS 2 h 2h
Géographie historique 1 h
Enseignements complémentaires (selon la spécialité choisie)
MatièresHoraires ULMHoraires Chartes
Histoire ancienne (spécialité Lettres classiques) 2 h
Option Histoire (spécialité Histoire) 3 h 3 h
Option Français (spécialité Lettres) 2 h 2 h
Thème latin (spécialité Lettres classiques) 1 h 1 h
Géographie (spécialité Histoire) 4 h 4 h
Seconde langue vivante étrangère Anglais ; Allemand ; Espagnol, Italien 3 h 3 h
  • Exemples de parcours

a- Lucie envisage d’être professeur d’anglais

Cours communs en 1re année
Français 5 h
Histoire 5 h
Philosophie 4 h
Anglais 4 h
Géographie 2 h
Langue et culture de l’antiquité 3 h
Éducation Physique et Sportive 2 h

Soit 25 h

Option obligatoire
Langue vivante étrangère B 2 h

Soit 27 h

Option(s) facultative(s)
Géographie 2 h
Latin 2 h

Ce qui peut porter l’horaire total avec option(s) de 29 h à 31 h.

b- Arthur envisage d’être professeur de lettres classiques (latin et grec obligatoires)

Cours communs
Français 5 h
Histoire 5 h
Philosophie 4 h
Anglais 4 h
Géographie 2 h
Langue et culture de l’antiquité 3 h
Éducation Physique et Sportive 2 h

Soit 25 h

Option obligatoire
Module latin 2 h
Module grec 2 h

Soit 29 h

Option facultative
Langue vivante étrangère B 2 h

Ce qui peut porter l’horaire total avec option(s) à 31 h

Le cursus Lettres modernes implique l’étude du latin.

c- Fanny envisage d’être professeur d’histoire-géographie

Cours communs
Français 5 h
Histoire 5 h
Philosophie 4 h
Anglais 4 h
Géographie 2 h
Langue et culture de l’antiquité 3 h
Éducation Physique et Sportive 2 h

Soit 25 h

Option obligatoire
Géographie 2 h

Soit 27 h

Option(s) facultative(s)
Langue vivante étrangère B 2 h
Latin 2 h

Ce qui peut porter l’horaire total avec option(s) de 29 h à 31 h

Exemple de parcours (Khâgne 1 dite K1 Ulm-Chartes)

d-Arthur envisage toujours d’être professeur de lettres classiques.

Il vise le concours de l’ENS ou, à défaut, la préparation de l’Agrégation de Lettres à l’Université.

Horaire obligatoire (34 h)
Français 6 h
Histoire 6 h
Philosophie 6 h
Anglais 4 h
EPS 2 h
Latin 6 h
Grec 4 h

e- Marie-Caroline envisage de travailler dans les ressources humaines.

Elle passera les concours des Ecoles de commerce réservés aux littéraires.

Horaire obligatoire (27 h)
Français 4 h
Histoire 4 h
Philosophie 6 h
Anglais 4 h
EPS 2 h
Latin 4 h
Allemand 3 h

Option :
Interrogations orales avec les élèves des Prépas commerciales, pour préparer l’épreuve d’entretien commune à toutes les filières des Ecoles de commerce…

f- Rachida souhaite devenir conservateur de musée.

Elle passera le concours de l’École des chartes.

Horaire obligatoire (31 h) Français 4 h
Histoire 11 h
Philosophie 2 h
EPS 2 h
Latin 4 h
Allemand 3 h
Géographie 5 h
  • Les devoirs et les khôlles

L’aide au travail est permise par des salles multimedia (accès à Internet, cours de langue interactifs) et un CDI (centre de documentation) donnant accès à de nombreux ouvrages, à des journaux et magazines, en français et en langues étrangères. Le lycée Carnot est par ailleurs proche de la Bibliothèque Municipale (BM), et l’accès est aisé à la Bibliothèque Universitaire (BU) et aux Bibliothèques de section (BS).

Les élèves de Prépas littéraires sont régulièrement soumis à des évaluations écrites (devoirs à la maison en temps libre, devoirs sur table en temps limité), et à des interrogations orales individuelles (khôlles : 1 par trimestre par matière ; préparation 1 heure, interrogation 30 mn, dont un temps d’échange avec l’interrogateur).

Interrogations en minutes par trimestre, par matière, selon les classes
ClassesPhilosophieFrançais LatinGrecHistoireGéographieLVALVB
HK 30 30 30 30 30 30 30 30
K1 « Ulm » 30 30 30 30 30 30 30 30
K2 « Lyon » 30 30 30 -0- 30 30 30

Concours blancs

Au terme de chaque période ont lieu des concours blancs, dans les conditions même des concours que les élèves s’apprêtent à passer ; par exemple en HK :

Exemple de concours blanc
Mercredi 12 décembre 2007 dissertation de Français de 8 h à 13 h
Vendredi 14 décembre dissertation d’Histoire de 8 h à 13 h
Samedi 15 décembre devoir de LV A de 8 h à 12 h
Lundi 17 décembre dissertation de Philosophie de 8 h à 13 h
Mardi 18 décembre dissertation de Géographie de 8 h à 13 h
Mercredi 19 décembre devoir de Latin de 8 h à 13 h
Vendredi 21 décembre devoir de LV B ou de Grec de 8 h à 12 h
  • Résultats

a- Le lycée Carnot occupe une place honorable parmi les lycées à classes préparatoires.

- chaque année apporte son lot d’admis aux ENS, et le nombre d’admissibles et de sous-admissibles est très encourageant. D’autant que ces élèves constituent des recrues de qualité pour les concours du professorat quand ils retournent en Faculté.
- on compte de plus en plus d’élèves qui passent les concours des Écoles de commerce, quelques uns affrontent les Écoles de journalisme. Plus rarement, on peut observer la réussite d’élèves à St Cyr, dans le concours réservé aux littéraires.

b- la khâgne Lyon (K2, préparant à l’ENSLSH, à Cachan, à des concours IEP, à des ESC)

- en sus des admis à l’ENS Lyon (en lettres, philosophie, langue, histoire, géographie ces dernières années, ce qui a valu au lycée Carnot de figurer au palmarès des établissements de revues spécialisées), des admissibles et des sous-admissibles peuvent assister aux cours de préparation à l’agrégation et/ou peuvent accéder à ses masters. La plupart deviennent professeurs agrégés ou certifiés (voir les témoignages, plus loin dans le site).
- les optionnaires d’anglais peuvent accéder à Cachan.
- des écoles de commerce offrent des épreuves fondées sur les programmes de la Khâgne Lyon et chaque année plusieurs élèves optent pour cette voie, et réussissent.

c- La khâgne Ulm classique (K1 préparant l’ENS de Paris, les IEP, les Écoles de commerce, les Écoles de journalisme).

- Les effectifs y sont faibles (une dizaine d’élèves) et chacun peut donc préparer l’école de son choix.
- Entre 2003 et 2007, cette section a vu des élèves intégrer l’ENS de Paris (rue d’Ulm), les IEP de Paris, Lyon, Strasbourg, Aix-en-Provence, Lille, les Ecoles de commerce de Nancy (ICN), Rouen, Grenoble, Dijon, Strasbourg, l’Ecole de journalisme de Lille.
- Plusieurs élèves, admissibles ou sous-admissibles au concours de l’ENS, ont poursuivi leur cursus à l’Université (Licence ou Master) où ils ont réussi le CAPES ou l’Agrégation. Ils sont à présent professeurs titulaires.

d- La khâgne préparant l’Ecole des Chartes.
- Dans ce concours très sélectif (8 places pour l’ensemble de la France) le lycée Carnot a vu plusieurs de ses élèves intégrer l’Ecole des Chartes (par le biais du concours B) ces dernières années ( par exemple 3 en 2003, une en 2004, une en 2007, 4 en 2009, 2 en 2010), ce qui place cette classe préparatoire parmi les premières de France.
- Quelques élèves ont intégré l’Ecole des bibliothécaires, moins sélective.
- Les autres élèves, ayant reçu une solide formation d’historien, continuent leurs études à l’Université (Licence ou Master en vue du CAPES ou/et de l’Agrégation d’Histoire) ou à l’École des Hautes Études, à Paris (Master, Doctorat).

Voir en ligne : Page de la présentation des classes préparatoires littéraires A/L au lycée Carnot de Dijon

Rester informé

  • Portail national éduscol
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Philosophie